POST  SCRIPTUM :

Je me suis rendue compte, en lisant vos commentaires, que cette lettre était un pastiche !

J'en suis vraiment  désolée ! C'est une première sur mon blog...

Merci pour vos nombreux messages très intéressants, passsionnants pour certains, humoristiques et tolérants.

J'avoue qu'en une journée je n'avais jamais reçu autant de commentaires !

Il semblerait même, en vous lisant, que j'aie donné envie à quelques lectrices de lire les Lettres de Madame de Sévigné et là j'en suis très heureuse.

Cordialement.

Claudine 

9B49986B-717F-45DD-B935-B2C3777CED51

 

Lettre de Madame de Sévigné à sa fille, Madame de Grignan.

"Jeudi, le 30ème d'avril de 1687

Surtout, ma chère enfant, ne venez point à Paris !
Plus personne ne sort de peur de voir ce fléau s’abattre sur nous, il se propage comme un feu de bois sec. Le roi et Mazarin nous confinent tous dans nos appartements. 
Monsieur Vatel, qui reçoit ses charges de marée, pourvoie à nos repas qu'il nous fait livrer. (...)
Nous nous ennuyons un peu (...) nous nous régalons avec les Fables de Monsieur de La Fontaine, dont celle, très à propos, « Les animaux malades de la peste » ! « Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés »".
Je vous envoie deux drôles de masques ; c’est la grand'mode. tout le monde en porte à Versailles. C’est un joli air de propreté, qui empêche de se contaminer,
Je vous embrasse, ma bonne, ainsi que Pauline."

7AEEEA47-2CFD-401C-9A42-84440D35937A

 

4B5348AA-B03A-42B5-9A54-BA9D16D7F9F1 

À très bientôt sur mon blog.

J'attendais tellement la pluie pour le jardin, maintenant,  j'attends le soleil pour faire des photos pour mon prochain message !

En attendant prenez bien soin de vous, merci de vos visites et à très bientôt.

Claudine